Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Éric Dugalop

Aller en bas 
AuteurMessage
Éric Dugalop

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 31/05/2012

MessageSujet: À dos de cheval [Éric Dugalop terminé]   Ven 1 Juin - 18:44

Nom et/ou Prénom et/ou Surnom : Eric Dugalop

Age :22

Sexe : homme

Ethnie :Humain (Lysimaque)

Métier ou Statut : Dresseur de chevaux

Description caractérielle :
- Posé
- Intelligent
- Humble
- Solitaire
- Ouvert d’esprit

Description physique :
- Yeux brun
- 1m80
- 70 kilo
- Cheveux brun foncé
- Habillement sobre
- Petite barbe de deux jours
- Longue cicatrice dans le dos

Équipements et vêtements :
- Longue cape brune
- Arc long
- Carquois de trente flèches
- Rapière elfique
- Équipement d’équitation
- 15m de corde

Compagnon: Elros, un puissant étalon Noir corbeaux zain. Une rumeur en Lysimaque a donner à Elros le titre de plus beau cheval de tout Céleste. Cependant Éric ne cherche pas à propager cette rumeur car il trouve ce titre futil et impossible a vérifier.

Comment avez-vous connu Céleste Fantaisie : Top site

Histoire :
Peu de choses à dire sur Éric, Fils de dresseur de chevaux il a repris le flambeaux.

Mémoires :
Deux jours que le jeune dresseur et son étalon galopaient avec empressement vers Lysimaque. Deux jours que le jeune duo ne s’était pas laissé de repos réel, allant à vive allure avec une cargaison des plus précieuses. En effet, le jeune spécialise des équidés avait du se rendre avec hâte en territoire elfe, dans la grande cité de Prudence pour être plus précis.

Remettons les événements dans leurs contexte, toute cette aventure avait débuté il y a plus de deux semaines, où le cheval qu’un noble faisait dressé par le jeune éleveur très réputé dans le duché de Lysimaque était tombé près de la mort, touché par un mal étrange. Incapable de guérir la future monture royale il partit à toute vitesse vers le pays des elfes, cherchant conseil auprès de son mentor Firian. C’est ensemble, grâce à un prélèvement de sang que le jeune dresseur avait fait avant son départ, qu’ils découvrirent la source du mal, une magie que l’elfe connaissait bien.

Le remède lui avait couté toutes ses économies, trente-cinq Louises D’or pour être plus exacte. Cependant, il aurait dépensé cette somme pour n’importe quel cheval sous sa tutelle, voir n’importe quel cheval tout court. Ce métier était une passion avant tout pour le jeune homme et la santé de ce que plusieurs voyaient comme de vulgaires bêtes de somme était de la plus haute importance.

C’était donc avec le remède en sa possession qu’il filait vers Lysimaque, sous les reflets de la Lune. Sous cette pâle lumière, Elros semblait être une ombre, ses crins noirs comme la nuit semblaient absorber toute la lumière ambiante pour créer une noirceur magique. Bien sur aucune magie n’était à l’œuvre, seulement une illusion d’optique du au majestueux pelage onyx qu’il possédait. Plus d’une fois Éric avait pu forcer l’allure de nuit grâce à cette caractéristique naturelle du puissant étalon.

-Allez petit frère, plus que quelques heures et nous nous reposerons! Enfin, toi tu te reposeras. Allez, accélérons le pas!

Sans hésiter Elros doubla sa vitesse, galopant de plus belle à la demande de son maître qui était si proche de lui. Éric n’avait pas choisit l’étalon pour sa rapidité fulgurante, son endurance et sa robe, il l’avait choisi bien avant de connaître le puissant destrier qu’il allait devenir.

C’est au pays des elfes qu’Elros est né. Le même jour, le jeune Éric débutait sa formation au près de Firian. Le vieil elfe, qui avait l’habitude de donner un cheval à chacun de ses élèves, fut amusé par cette coïncidence, surtout qu’Elros ne devait naître qu’une semaine plus tard. Avec le temps, le jeune dresseur devint très talentueux dans son domaine, mais la relation que les deux êtres créèrent ensemble dépassa toutes les attentes. En effet, le lien entre les deux êtres devint des plus fraternel. Le duo n’avait même pas besoin de parler pour se comprendre, pour ces deux là les mots n’étaient qu’une habitude sans plus. Rapidement Elros se mis à faire des crises de jalousies lorsqu’Éric montait un autre cheval, il fallut plusieurs années avant que celui-ci accepte le travail de son frère de cœur. Paradoxalement, l’étalon n’a jamais accepté un seul autre cavalier et le jeune humain n’a jamais réussit à lier un lien proche avec un autre cheval. Bien que chaque monture sous sa tutelle devient extrêmement importante pour lui jamais il n’a franchi la limite psychique comme avec Elros.

Sur cette pensée les frère arrivèrent au Lysimaque, bien sur depuis que le jeune dresseur était de retour les gardes s’étaient habitués à l’allure unique d’Elros et avait été avertit du retour de celui-ci, rapidement la grille fut levée et le jeune homme s’empressa de se mettre à l’ouvrage pour sauver la monture si précieuse aux yeux du Duc, cette jeune jument blanche comme la neige devait survivre et reprendre des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isarus

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Éric Dugalop   Sam 2 Juin - 12:41

Bienvenue parmi nous Eric ! Very Happy

Voilà une fiche avec un style agréable, épuré, efficace, entaché cependant par quelques fautes d'accord ou de conjugaison, mais rien d'insurmontable.
En espérant que Céleste t'apporte ce que tu souhaites y trouver...


_________________
Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Éric Dugalop
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Mémoires :: Mémoires Agréés-
Sauter vers: