Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Nazar Loken, dit le Fourbe

Aller en bas 
AuteurMessage
Nazar Loken

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Nazar Loken, dit le Fourbe   Dim 15 Juil - 19:52

Demande aux administrateurs: Après avoir consulté les ethnies, je voulais faire une demande d'autorisation pour un age supérieur a l'age maximum des elfes et pour les caractéristiques physique qui ne correspondront pas vraiment non plus en vue de son age. Merci!

Nom et/ou Prénom et/ou Surnom : Nazar Loken, dit le fourbe

Age : 330 ans

Sexe : homme

Ethnie : elfe

Métier ou Statut : nomade, prestidigitateur

Description caractérielle :
-désinvolte
-bon vivant
-pervers
-idéaliste
-créatif
-mythoman

Description physique :

-négligé
-cheveux gris et long
-yeux vert
-maigre, marqué par le temps
-malgré son age une très grande force et une très grande agilité
-trapus

Équipements et vêtements :

-tunique noir et pèlerine grise miteuse, bottes
-sac noir plein d'objets loufoques et de gadgets
-arbalète à répétition

Particularités magiques :

-maître de la prestidigitation et de l’illusionnisme, en plus de la dextérité nécessaire au tour de passe passe, Nazar peu infléchir sur la lumière pour créer des illusions

Comment avez-vous connu Céleste Fantaisie :

Par un copain!

Histoire:

Des pistes dans "mémoires", le reste s'inventera au grès du rp, c'est plus drôle!


Mémoires :

Quelque part, dans les grandes forêts de Mëandor,

Dans l'obscurité naissante, une silhouette se dessine, celle d'une jeune fille élancée aux cheveux blond comme les blés, au visage blanc comme de la porcelaine, mais accusant déjà un certain age, même pour une elfe. Elle observe, au sommet d'un arbre, la nature qui s’apaise. Fausse image, de ce monde qui gronde.

Hum... Mademoiselle...

Elle se retourne doucement vers cette voix qui l’interpelle.

Oui Alderon?

Lègerement gêné, l'homme d'une condition visiblement inférieur, se racle la gorge et poursuit.

-Et bien, il est tard, et je ne pense pas qu'il rentrera ce soir...

-Je sais bien Alderon, je n'y crois plus vraiment de toute façon, mais au moins, venir ici me donne un peu de temps pour réfléchir...

-Rentrons mademoiselle, vous avez encore une journée chargée demain.

Elle acquiesça en faisant la moue. Alderon avait raison, il ne rentrerai pas ce soir, ni un autre soir d'ailleur. Il était même surement mort à l'heure qu'il est. Voilà plus de 150 ans qu'il était parti.

Loin, très loin d'ici, à une centaine de lieux de Port Ecume, il y avait de l'animation dans une des tavernes du port régional de Bariol, c'était une petite ville dynamique peu fréquentable, on y trouvait des marchands, des brigands, des pirates, toute la faune des océans de la plaine de Celeste.
Cependant ce soir là, dans cette taverne appellé le galion baroudeur se trouvait un voyageur venant de très loin et ayant très peu de rapport avec les autres crapules de tout horizon.

Un coup d'une grande puissance fit vibrer toute la table, Molock surnommé le briseur par ses compagnons marins était hors de lui, il venait de perdre aux cartes pas moins de vingt louise d'or, soit sa solde de ces deux derniers moi en mer:

-Dis donc grand père! Je trouve que tu as une chance bien insolante! T'essayerai pas de nous la faire a l'envers?

Une des personnes à la table éclata de rire, un vieille homme tout rabougri, le temps avaient fait son oeuvre sur son corps, mais dans ses yeux la malice brillait encore. Derrière sa barbe de trois jours, il bava quelques mots:

-Quand on joue mon ami, il faut s'attendre à perdre!

-Tu te moques de moi la pièce de musée?

Le vieux rejeta ses derniers mots d'un revers de main et s'affala sur sa chaise, ses cheveux longs argentés et sale tombèrent sur son visage:

-Il me semblait pourtant que les hommes de la marine avaient appris l'humilité a force de se prendre des roustes par les pirates.

-Vieux débris, si tu me cherches tu vas me trouver!

L'homme se leva ainsi que ses amis autour de la table qui avaient perdu autant que lui, machinalement ils sortirent leurs épées courtes, l'arme traditionnel de la marine, un outil maniable et leger, parfait pour les abordages et les combats a l'étroit sur les navires.
Soudains apeuré, l'encêtre leva les bras au ciel:

-He doucement les gars! On fait juste une petite partie! Aujourd'hui c'était pas votre jour, ça arrive à tous le monde!

-Tu vas commencer par nous rendre notre argent, et on pensera à oublier tes insultes cadavre sur patte!

Le vieil homme se révolta:

-Cadavre sur patte?! Ça je suis pas d'accord! Tu te prends pour qui!

Il pointa de son long doigt décharné Molock, mais voulu se raviser, trop tard.
Quelques cartes tombèrent de la manche ample de sa pélerine usée.
Un calme lourd s'installa autour de la table de jeu.
Molock semblait lutter intérieurement contre la folie. Le visage du vieillard se crispa.
Il glissa son bras droit sous sa cape dans un mouvement très lent.

-ok les gars, fini de jouer, vous voyez la jolie jeune fille derrière le comptoir? Ce serait embêtant de lui faire nettoyer une flaque de sang aussi prêt de la fermeture, non?

Molock le rabroua:

-Écoutes sac a merde, tu vas payer pour t'être foutu de nous, parole de faiseur de veuve!

L'homme aux allures d'hermite se renfrogna, les faiseurs de veuve, autant dire l'élite de la marine.
La brute en face de lui ne lui laissa pas le temps de pousser sa réfléxion plus loin, il était sur le point de lui porter l'estocade. Avec une rapidité qu'on ne lui aurai pas preté, le vieille homme tira de sous sa pélerine une arbalète à répétition et avec la dextérité des elfes il élimina ses agresseurs sans qu'ils puissent réagir.
Calmement, il camoufla son arme. La taverne étaient soudainement calme. Sans un mot, il ramassa l'argent qu'il avait gagné ce soir sentant les regards de tous posés sur lui. Il pris soin de laisser vingt Louise d'or et dit à l'adresse de la serveuse:

-Pour la casse et le nettoyage, je suis désolé que cette partie aie tournée de la sorte.

Il était sur le point de sortir de la taverne, lorsqu'une voix faible l'arrêta, Molock vivait encore:

-C'est quoi ton nom fumier de tricheur? Tu vas me laisser crever là?

-Mon nom, ça me servirait à rien de te le donner, a part à m'attirer des ennuies, et pour tout ça, c'est qu'un regrétable accident, quand je t'ai dis que j'étais illusioniste, si t'étais pas une simple brute, tu te serai méfier un peu plus au lieu de me traiter de vieillard toute la soirée, allé, à une prochaine peut être!

Et sans un mot de plus, il quitta le négoce.


Dernière édition par Nazar Loken le Ven 7 Sep - 14:50, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isarus

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Nazar Loken, dit le Fourbe   Mar 17 Juil - 11:51

Bonjour,

Tout d'abord, laisse moi t'adresser les habituels bienvenus auxquels tu n'échapperas pas.
En espérant que tu te plaises ici, je te le souhaite en tout cas.

Ensuite, j'ai regardé ta fiche avec beaucoup d'attention, et avec grand plaisir.
Elle est très agréable à lire, originale et on se demande bien ce qui a pu poussé l'elfe à en arriver là.

Avant d'envisager la validation, j'ai quelques questions personnelles à te poser.

Pour l'âge avancé que tu demandes, j'aimerai juste savoir : Pourquoi doit-il être si âgé ? En quoi la fiche justifie-t-elle un tel âge ?
Sinon, j'attends de croiser d'autres admins pour pouvoir en parler avec eux et éventuellement décider. =)

Autre chose, as-tu trouvé un avatar pour ton personnage ?
Il est important que tu en aies un, pour bien que les autres joueurs puissent t'imaginer physiquement.

Il y a aussi juste un petit oubli de couleur dans le début de ton texte je pense, avec deux répliques non colorées mais ça, ce n'est qu'un détail.

Une avant dernière chose, j'aimerai, si possible, que tu détailles un peu le fonctionnement de ton arbalète à répétition, son mécanisme. Je veux rien de très technique mais simplement des informations, sur sa capacité, combien il peut tirer de flèches à la suite, combien de temps pour que deux flèches consécutives partent, combien de temps pour le recharger aussi, si tu t'es procuré cette arme par un marchand ou si ton personnage l'a crée lui-même (c'est la première arme de ce type que je vois ici, je me pose donc des questions ^^) ... Ce genre de précisions.

Enfin, et ça, c'est juste moi, je trouve qu'il y a pas mal de fautes d'orthographe qui auraient pu être évitées dans ton mémoire, ce qui gâche un peu la vue parfois. Je pense notamment aux "se" à la place des "ce" et inversement, les "ces" à la places des "ses". Pour ce problème, essaie dans ta tête de remplacer le morceau de phrase avec "ceci" ou "ceux-ci" et si ça donne quelque chose de français, c'est que le "ce/ces" convient, sinon, c'est un "se". Après, il y en a d'autres, comme des fautes de conjugaison ou d'accord, mais avec une relecture, ça devrait aller.

Voilà, j'ai fini de t'embêter !
Je te laisse le soin de répondre ou alors, le soin à d'autres de te faire des remarques sur ta fiche.

En attendant, au plaisir de se revoir, ici ou dans un RP, je te souhaite une bonne fin de journée.

PS : Ton nom, c'est Loken ou Locken ? La fiche dit l'un, le pseudo dit l'autre, on sait plus trop. (J'aime en tout cas la référence au dieu de l'embrouille Smile )

_________________
Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazar Loken

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: Nazar Loken, dit le Fourbe   Jeu 30 Aoû - 20:22

Bonsoir bonsoir!
Voilà très longtemps que j'étais pas venu, et je m'en excuse!
J'ai rectifié se qu'il y avait a rectifier et voici les informations complémentaire que tu souhaitais:

L'arbalète à répétition de Nazar est un modèle en bois qu'il a conçu lui même.(mais qui s'inspire du Chu Ko Nu chinois, une arbalète à levier).
L'arme de Nazar peut tirer jusqu'à dix traits en quinze seconde. Cette rapidité de tir est compensé par une puissance bien inférieur à une arbalète classique. Les blessures qu'elle inflige ne sont pas toujours létales, même a bout portant. L'arme est munie d'un chargeur en bois sur le dessus où l'on peut stocker jusqu'à dix carreaux. De plus c'est un modèle compacte et leger adapté à la force limité de Nazar

J'aimerai que mon personnage soit si vieux pour plusieurs choses:

-donner un peu de relief à mon personnage, par sont grand age il jouit d'une grande expérience de la vie, de plus il n'est donc plus attirant sexuellement depuis très très très longtemps et n'a donc pas trempé le biscuit depuis plus de 150 ans ce qui accentue son coté pervers.

-de plus, je ne l'ai pas précisé dans les mémoires pour laisser quelques mystère mais mon personnage c'est juré de parvenir à ses objectifs avant de mourrir, et il n'y ai toujours pas parvenu.
C'est pour ajouter un petit coté mystique, magique au personnage.

Je souhaitais aussi préciser que quand je dis que mon personnage est mythomane, c'est au sens pathologique du terme, c'est pas juste un gars qui ment, il n'est pas conscient des nombreuses vie qu'il s'invente et a beaucoup de mal à démêler le vrai du faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isarus

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Nazar Loken, dit le Fourbe   Dim 2 Sep - 14:21

Je ne vois pas de raison de te faire attendre plus. Tu as modifié ce qu'il fallait.
Cependant, une relecture attentive t'éviterait énormément de fautes. Wink

Tu es donc



_________________
Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nazar Loken, dit le Fourbe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nazar Loken, dit le Fourbe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pingouin sauve la banquise
» Aby - Si mignonne mais pourtant si fourbe ! [Voleuse & Mendiante]
» Gordan le fourbe, chef de la tribu de Manustr
» Nuit 0 : La menace schtroumpf
» L'être le plus fourbe et le plus rusé de cette forêt. -> Griffe de Lynx || 7 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Mémoires :: Mémoires Agréés-
Sauter vers: