Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Camiy Saint-Syr

Aller en bas 
AuteurMessage
Camiy Saint-Syr

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Camiy Saint-Syr   Mar 20 Mar - 21:52

Nom et Prénom : Saint-Syr, Camiy. Enchanté.

Age : Je ne me souviens plus très bien, aux alentour de 80 ans, peut-être. Néanmoins, j'en parais 20.

Sexe : 18 centimètres.. Ah, pardon, au temps pour moi. Masculin.

Ethnie : Vampire Colonisateur

Métier ou Statut : Les nobles ne travaillent pas, c'est contraire à nos principes.


Description caractérielle :

* Érudit, élitiste
* Calme
* Créatif (contrebassiste, dessinateur)
* Romantique
* Hautain
* Prétentieux

Description physique :

* Blond, cheveux longs
* Yeux jaune clair
* Teint livide
* 1m83, presque anorexique

Équipements et vêtements :

* Épée légère en acier
* Sceau porté en bague aux armoiries de sa famille
* Chemises bouffantes, pantalons en cuir serrés, bottes en cuir et cape
* Poignard en argent

Particularités magiques : /

Comment avez-vous connu Céleste Fantaisie ? Par le biais d'un communiste 1.8

Histoire : /

Mémoires :

La nuit enveloppait l'immense Plaine de Céleste de son voile opaque et scintillant d'étoiles, dont la lueur timide se reflétait dans le regard perçant du jeune vampire, étendu sur le sol jonché d'épines de conifères, et de pommes de pin. Camiy ne savait pas depuis combien de temps il était là, amorphe, à arpenter les cieux d'encres de ses yeux d'un jaune mystique, mais le Temps n'avait plus aucune influence sur lui. C'est donc dans un soupir las qu'il se redressa dans des gestes lents, tiraillé par un sommeil assourdissant qui lui brûlait les yeux.

En ces heures avancées de la nuit, Noire Frondaison était plongée dans un mutisme impressionnant, et Camiy appréhendait une possible rencontre avec un rival lycan, car seulement une infime partie de ceux-ci avaient rejoint la cité la plus éminente de la Plaine ; Louise, capitale du royaume de Nastre. Le jeune homme voyait son intérêt croître pour l'histoire de son monde depuis sa métamorphose en vampire, car lorsqu'on vit la vie d'un homme lambda, on reste centré sur soi. Néanmoins, lorsqu'on sait pertinemment que l'on a une longévité importante, on ouvre plus aisément son esprit aux choses qui nous entourent. Camiy était persuadé de cela, car maintes fois il avait remis sa condition de vampire en question, se reniant presque parfois, haïssant celui qui l'a arraché à sa banalité. Mais ces passages sombres se sont estompés au fur et à mesure, comme une entaille qui cicatrise, ne laissant finalement qu'un mince trait pâle sur la peau.

La sagesse que le jeune blond avait accumulée au fil de ses réflexions lui permit alors de faire la paix avec lui-même, ainsi que d'accepter sa malédiction, malgré les contraintes que celle-ci lui imposait. Une brise froide souffla sur la plaine aride, et balaya les mèches de cheveux dorées de Camiy, apportant les senteurs boisées de la forêt. Un frisson naquit alors dans le bas de son dos, puis parcourut toute sa colonne vertébrale, lancé tel un signal tant attendu. L'une de ces contraintes allait resurgir cette nuit-là, violente, dominante. La faible part d'humanité quittait le cadet Saint-Syr pour laisser place au monstre avide de sang, qu'il s'échinait à occulter dans les abysses de son âme damnée.

Son corps entier réclamant son sanglant tribu, le vampire se laissa guider par sa frénétique envie, et il n'eut pas à patienter longtemps ; un craquement sec attira l'attention du chasseur aux aguets. D'un bond félin et silencieux, il se dissimula derrière un séquoia, épiant sournoisement sa proie. La malheureuse élue semblait perdue dans cette vaste sapinière noire, et légèrement apeurée, le regard fuyant, tournant sur elle-même. Brusquement, le visage cireux du vampire surgit des ténèbres, faisant sursauter la demoiselle chétive. Il s'approcha doucement d'elle, pour ne pas qu'elle s'effraie, et se pencha dans son cou, son souffle chaud sur sa peau. De sa voix rauque, il murmura :

« Ça ne sera pas douloureux, je vous en fais la promesse.. »

Puis, il se délecta de la peur dont il l'avait foudroyée, et elle tenta de le repousser, mais en vain. Déjà Camiy lui avait saisit les poignets et les maintenaient fermement dans son dos, tandis que ses lèvres effleuraient la chair tendre et douce de sa proie. Alors ses canines s'allongèrent, avant de se nicher dans le cou de la jeune femme implorante, et de faire céder la barrière qui séparait le vampire de sa nourriture. Un cri déchira la tranquillité nocturne, résonnant comme un avertissement pour les prochaines victimes des princes de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isarus

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Camiy Saint-Syr   Mer 21 Mar - 2:56

Bienvenue Camiy !

Des mémoires de qualité avec un personnage qui mérite qu'on l'approfondisse via Rp. Une plume habile avec peut-être des phrases un peu longues. Simple avis personnel.
Bref, un joli style qui ne demande qu'à s'épanouir sur Céleste, j'en suis sûr ! Very Happy


_________________
Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Camiy Saint-Syr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si les notes étaient des épées [PV Camiy Saint-Syr] [RP ANNULE]
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Mémoires :: Mémoires Agréés-
Sauter vers: