Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Les Danseurs de Sable

Aller en bas 
AuteurMessage
Adriano Di Marechialo
Admin
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 1055

MessageSujet: Les Danseurs de Sable   Lun 26 Mar - 5:17

Si l'envie vous dit de commenter mes petits textes (qui se trouvent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), j'en serai ravi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celeste-fantaisie.superforum.fr
Walgrim Grindal

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Lun 26 Mar - 7:04

Hop, je viens de lire, que dis-je, dévorer ton texte !

Le style est excellent, impeccable. Pour te dire, le seul truc qui m'a à peu près gêné, c'est la répétition du verbe gifler en quelques lignes, le reste est absolument ... parfait ?

L'histoire est vraiment bien aussi, enfin bon, c'est en partie celle de Céleste donc je la trouvais déjà excellente. La présence des deux lunes doit avoir une importance que je n'ai pas encore saisi mais c'est pas dérangeant. On s'demande juste ce qu'elles font ci et comment elles échappent à la gravité chaotique créée à cet instant. En tout cas, le reste est vachement bien décrit, les sentiments personnels du narrateur se ressentent bien, la panique devient palpable à la fin, c'est juste époustouflant.

Voilà ce que j'avais à dire je crois, sinon, j'éditerai ou te le dirai directement si j'ai oublié quelque chose.

On attend la suite avec impatience ( enfin je, les autres, je pense qu'ils auront la même opinion que moi What a Face )

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Lun 26 Mar - 17:27

Mon cher Adri,

La nuit ne porte pas uniquement conseil à ce que je vois... Astre éclatant qu'est la lune, sache que tu as su tirer un peu de sa beauté inspirée... Ta plume est juste magique. Chaque mot nous transporte, nous transpose un peu plus dans un univers. Ton univers. Et arrête moi si je me trompe mais tu as mis du coeur à l'ouvrage, dans ce monde qui finalement n'appartiendra jamais qu'à toi seul. Et tu vois, les mots ne trahissent pas celui qui les assemble. Un texte sincère et presque touchant. La peur transperce bien au-delà des phrases, peut être suis-je la seule mais je l'ai presque sentit. Oui, tu n'as pas seulement composé un très beau prologue mais tu lui as donné une âme, tu as réussis à le faire vivre. Je n'ai pas décroché une seule seconde, complètement absorbé... Et puis un suspens divinement bien utilisé ! Et crois-moi, cette notion de 'mise en attente' on l'a ou on ne l'a pas. Je ne le répèterais donc jamais assez, ce début, cette mise en bouche est quasi-parfaite. La langue est tout aussi habilement maniée ce qui lui donne aussi un rythme bien définit. Comme une complainte grandissante... (Et oui, je te détaille un peu beaucoup mais c'est pour le bien de l'humanité x))

La seule et unique 'fausse note' est peut-être le manque soit de recul, soit de ressentit de l'ange. Enfin, à mon goût, bien que les sentiments ressortent plus que bien mais, je sais pas. Il manque un chouilla d'investissement du personnage puisqu'au fond, c'est la peur et le chaos général qui nous frappe et non vraiment ce que lui en pense. C'est subtile mais je pense que l'à peu près n'est pas de mise et que même si je m'exprime pas très clairement, tu comprendras le fond de mes paroles x). Au pire, je t'aiderais à me traduire.

Voilà, c'est tout pour moi.
Texte magnifique.
J'attends la suite Monsieur ♥

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel



Messages : 1
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Mar 27 Mar - 7:39

Que c'est bon de te lire! Smile J'ai été eloigné de ma plume et pourtant tu parvient à me donner cet incontrolable desir d'ecrire. On ressens toute l'importance que Celeste a pour toi, tes textes sont emplient d'emotions et de puissance. Tu tente de nous transporter dans ton univers, et je sais a quel point c'est dur de parvenir à retranscrire a l'ecrit ce qu'il se passe dans nos esprits torturés xD, mais tu le reussis a merveille. C'est un délice de lire un auteur passionné par son sujet, surtout quant c'est toi.
Ce petit compliment tient taut autant pour ce Nouveau Celeste que pour l'extrait de ton roman. J'ai dévoré toute l'histoire alors que je suis plutôt flemmard sur ce genre de truc lool.

J'espere retrouver la foi!

A bientôt Wink

[ bon je sais jsuis pas bon niveau critique la, jvient dme lire toute Celeste plus d'autres memoires xD. Mais je serais ravi de lire, si tu le souhaites, d'autres textes de ton roman et de te donner des critiques constructives Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Dusk

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Dim 8 Avr - 15:27

Je ne suis pas le meilleur critique que tu puisses avoir sous la main, et je m'en excuse par avance. Mais, quoi dire de plus après que Wal, Cam et Razial soient passés par là ? Alors forcément, quand tu lis leurs critiques et que tu relis le texte ensuite, les détails qu'ils pointent du doigt ressortent un peu. Quoi qu'il me semble que tu as corrigé la répétition de "gifler".

Mais est-ce bien dérangeant au final quand tu vois la qualité du texte ? Ce qui me plait quand je te lis, et j'appelle ça le syndrome de " La phrase qui bascule. " c'est le moment, ou en une seule et unique phrase, tu lis bien tranquille et ça se transforme, parce que tu rentres dans le texte, entièrement. Et pour moi c'est celle ci : "Les fidèles cessèrent leurs chants. Les vents moururent. L’univers se tut. Seules les sphères poursuivaient leur lente rotation dans un calme mortel. Cette éternelle seconde fut gravée dans mon âme avec le burin du destin, coincée entre l’avant et l’après."

C'est ce qui pour moi marque le moment dans le texte ou tu comprends que voila, le monde change, va changer, et ne sera plus jamais pareil à partir de ce jour là. Excuse moi pour l'exemple bidon qui va suivre, mais je me suis retrouvé comme en 2001 quand j'ai vu deux tours qui s'effondrent à la télé. Tu fais ressentir au lecteur qu'il se passe quelques choses de grave, très grave avec quelques mots superbement bien moulés entre eux.

Donc, quoi à dire au final pour les rares points noirs qui sont cités plus haut ?

Je finirais sur la même note que Raziel "On ressens toute l'importance que Celeste". Il a les mots justes pour le coup, et j'comprends un peu pourquoi ça t'emmerde quand quelqu'un ne fait pas ce qu'il a à faire dans un temps précis. Bref, passons cela et je rajouterais une dernière chose, que tu sais surement déjà. Mais quand je suis arrivé sur Feleth, c'était pour suivre Chipp et c'était sans grande conviction que je me suis remis à écrire. Pourtant j'ai rencontré trois personnes qui avec des textes aussi bien écrits, et aboutis, m'ont un peu redonné une brève imagination en me faisant voyager. C'est personnes ce sont Kara, Tridd, et toi l'ami.

Donc, ,continue comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronose

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Lun 16 Avr - 14:31

Une introduction alléchante celà va s'en dire (je pars pas dans le détail vu que je l'avais déjà lu et je ne voudrais pas simuler une première impression) What a Face

Tout ce que je peux dire c'est que c'est accrocheur, fin et brillant. Tu es en bonne voie (si tu comptes faire publier ton histoire faut vraiment tomber sur un éditeur à la con pour refuser un tel projet.) Après je connais pas la suite, mais j'ai jamais été déçu par l'un de tes textes. Donc il y a pas de raison...

Par contre j'ai bien envie d'en lire plus, mais je ne voudrais pas te forcer la main, je patiente Very Happy

Et pourquoi les danseurs de Sable ? Je reste curieux, je veux trop savoir, mais si ça révèle un détail important de l'intrigue, chuuuuuuuuuuuuuuuut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Sam 26 Mai - 21:04

Me voilà 'sur le cul'.
Encore une fois, tu nous fais voyager. Je m'imaginais, dans cette grande salle, devant le Puis. Je m'imaginais regarder l'enfant. Tu m'as transporté et rien que pour cela, je te remercie. Tu as cette faculté hallucinante de nous amener où tu le souhaite, de nous plonger au coeur même du Chaos. Bravo car cela n'est pas simple. Que dire d'autre ? Ta plume, je le répète, est magique. Chaque mot, chaque phrase à un rythme qui tend vers la perfection. Pas une phrase de trop. Tout est à la fois court et immensément long. Bien plus que des mots, ce sont des émotions qui ressortent. Le silence pesant de la peur qui se glisse dans ton corps comme la douce fascination de l'enfant... Tout est retranscrit à merveille. On sent l'isolement du Séraphin, on sent son espoir qui subsiste malgré tout, cette "hérésie" qui finalement prend tout son sens dans un désastre monstre. Ainsi, il parait plus humain, tout devient naturel. Ne fait-on pas des choses déraisonné lorsqu'on est effrayé ? L'espoir jamais ne meurt et ça, ça tu l'as sublimement fais comprendre.
Je pourrais te parler de ton passage des heures durant tellement j'ai de détails comme cela à pointer. J'ai tellement envie de dire 'Eh regardez!'. Tout est admirablement tissé. "Rien n'est dû au hasard". Cette phrase, je crois, te correspond parfaitement et ta méticulosité me donne toujours plus envie. Tu es l'une des seules personnes que je lirai sans interruption. Et elles sont rares!

Bravo à toi mon Ptit Adri, encore une fois.
Fais tout de même attention aux polyptotes un peu trop fréquents mais cela n'est qu'un détail ♥️
Ta première fan Wink (Je ne dirais pas que j'avais écrit femme au début xD)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano Di Marechialo
Admin
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 1055

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Jeu 31 Mai - 20:16

Alors, j’ai été mal poli, je n’ai pas remercié celles et ceux qui m’ont commenté ! Flagellez-moi…

Wal’ :
Merci tout d’abord pour la répétition du mot « gifler », je l’ai corrigée. Je ne l’avais même pas vue !
Ensuite, en ce qui concerne tes interrogations sur les deux lunes « On s'demande juste ce qu'elles font ici et comment elles échappent à la gravité chaotique créée à cet instant. » Ce que j’ai voulu faire ressortir, c’est le côté très « conscient » du phénomène. Il ne s’agit pas juste d’un phénomène scientifique aléatoire. Je voulais donner une dimension supérieure, qui va au-delà du simple cause à effet. Je voulais plutôt une dimension divine, quasiment donner une conscience à l’univers. Olarion le dit par cette phrase : « Seules Elun et Natit, les deux lunes inhabitées, étaient épargnées par ce cataclysme. A croire que seuls nous autres, êtres vivants, devions être punis comme les pécheurs que nous ignorions être. » Les lunes étant inhabitées, elles ne subissent pas le châtiment. Ce qui, pour lui, n’est pas un hasard.

Raziel :
Merci beaucoup pour tes compliments. J’espère vraiment que tu auras l’inspiration pour revenir un de ces jours parmi nous, ça serait vraiment super. Quand une personne comme toi me dit que mes textes inspirent, je ne peux qu’en être ravi, si ce n’est plus ! Encore merci…

Feo :
Tu me feras toujours tripper avec le syndrome de : « la phrase qui bascule » mais putain, qu’est ce que ça me fait plaisir quand tu le dis.
Heureux que ça t’ai plu, j’espère ne pas te décevoir pour la suite Razz

Cro’ :
Pourquoi danseurs de sables ? HAHA, c’est une explication qui vient assez vite en fait. Enfin, je laisse croire aux lecteurs que « l’explication » du début est la bonne. Mais en effet, je ne peux pas dire pourquoi j’ai nommé ce « Tome 1 » comme ça, sinon, je casse un peu l’effet Very Happy
Tiens, pour satisfaire un peu ta curiosité, le « Tome 2 » s’appelle : Plumes d’Océan.

Cam’ :
Tu fais des putains de commentaires de ouf !
Je me dis, c’est pas possible, elle en fait trop ! Mas qu’est ce que ça fait plaisir de voir que mes textes plaisent à ce point. Comme je l’ai dit à Feo, j’espère ne pas décevoir. C’est ma hantise. Franchement, merci de tout cœur. Ca fait vraiment un truc bizarre dans le palpitant de lire des commentaires pareils !

Encore Merci à tous ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celeste-fantaisie.superforum.fr
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Lun 4 Juin - 20:09

Plus ça va, plus j'ai le coeur serré à te lire. L'excitation, la situation et l'étau qui se resserre sur Myr, qui n'est autre que nous. Un personnage auquel on s'identifie de plus en plus, accessible, fort dans sa faiblesse et faible si faible dans sa force... La petitesse de cet être qui s'oppose paradoxalement aux enfants que tu portes sur le devant de l'action involontairement qu'ils en obtiennent une stature immense dans cette salle en proie à l'hérésie, la panique. Vraiment, cette mise en scène où tout s'imbrique à la quasi-perfection, qui, au risque de me répéter, nous transpose complètement... C'est juste plaisant, palpitant, on ne se lasse pas.
Cependant, cette fois, j'ai un petit commentaire que tu prendras peut être utile ou non. Par rapport aux deux extraits précédant, le rythme s'accélère. Chose normale, la tension augmente, y arrivera-t-il ? Cependant, le ton, le tempo, change trop, tout s'enchaine trop vite. Prends peut être un peu le temps de poser l'action. Pas très longtemps, sinon ça casserait un peu cette même "tension mystique" que tu as instauré. Mais voilà, faire attention de ne pas vouloir faire tout, trop vite.
Mis à part ça, ton texte reste dans l'excellence, on en veux toujours plus. Ce voile de mystère, ces rebondissements maitrisés qui n'en finissent plus, qui nous laissent en haleine du début à la fin. J'adhère, tu le sais. Les questions aussi, ces réflexions que tu réussis à apporter insidieusement, vile personne, que je t'aime quand tu me fais rêver comme ça...

Toujours ta Cam,
Ta fan de la première heure ♥

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Dim 10 Juin - 17:26

Hopla, je double-post mais on s'en fout, en plus, ctoi le fonda Very Happy
Bref, je m'égare !

Tu sais les grandes lignes de ce que j'ai à te dire. Déjà, quel revirement de situation! On s'y attendait certes, mais la fin, pas du tout. Du moins pour moi. Je trouve que tu as habilement mené ta barque, nous laissant des indices, une phrase par ci par là. Subtile. Et tellement beau. Ta plume est juste splendide et dans ce dernier passage de ton prologue, elle atteint pour moi son apogée. Les actions s'enchainent, si j'ose dire, à la mesure du temps impartie à chaque personnage. Toutes tes descriptions sont magnifiquement menées, dans la même optique, tantôt rapide sans être saccadée, tantôt plus lente sans en être moins rythmée. Tu fais régner un chaos plaisant qui s'intègre parfaitement avec l'univers de panique que tu instaures. Maintenant, parlons de la fin! Oh cette fin, comme je la regrette ! Non pas dans le sens que tu penses. Je regrette le "." final, car tu nous laisses sur une question. "Et après ?". On regrette d'avoir lu en sachant que ça se terminait. Mais bon, toute les bonnes choses ont une fin et la tienne est une merveille, tout simplement. La description de ce corps désarticulé, de la peine... J'en ai eu la gorge serrée. Des détails placés au bon endroit ce qui rend la scène vivante, dynamique et d'une vérité incroyable. Tu nous fais imaginer chaque mouvement de cette 'valseuse' prisonnière des volontés du puits.
Après, que dire ? Tes petites erreurs se font facilement oublié dans ce passage. Peut être des tournures un peu lourde quand tu décris la danseuse mais bon, je chipote. (J'ai fait la même remarque à Feo tiens ê.e) Sinon, rien de choquant, je n'ai même pas cherché la petite bête pour une fois car pour moi, le principal est réunit: une scène dynamique, qui nous passionne, efficace, des sentiments merveilleusement retranscrits... Bref, que demande le peuple ?

Une phrase te conviendrait parfaitement: "Rien n'est dû au hasard". Je trouve qu'avec toi, elle prend tout son sens. Pas un mot de trop.

De mon coeur, je te remercie pour cet excellent prologue,
ta Cam, qui te lirais jusqu'au bout de la nuit ♥️

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgrim Grindal

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Mer 20 Juin - 6:19

Comme promis, j'ai lu ton texte et je fais une petite critique.

Sache tout d'abord que je ne vais mettre presque que les remarques "négatives". Parce que je trouve qu'il y a déjà quelqu'un qui te passe assez de pommade donc bon, pas besoin d'en repasser une couche.

Alors alors.

Pour moi, le fait d'utiliser des mots justes mais "compliqués" ou plutôt inhabituels, c'est beau, mais c'est surtout embêtant. De mon point de vue, il n'y a rien de plus agaçant que de devoir lire un texte tout en ayant son dictionnaire ouvert en même temps, de devoir s'arrêter de lire, chercher le mot, relire la phrase, retomber sur un mot difficile, rechercher, donc re-interrompre la lecture, ... Après, c'est peut-être que je n'ai pas assez de vocabulaire, mais ça me la fait plusieurs fois, et ça, personnellement, ça me donne plutôt envie de continuer la lecture sans comprendre le mot, et donc, se passer potentiellement d'un passage. Après, imagine qu'un jour, ton roman sorte en livre, que quelqu'un soit en train de le lire dans le bus ou dans le train. Pas forcément de dictionnaire ou de moyen de chercher le mot ... 'fin bref, c'est un détail mais pour moi, ça joue un peu quand même.

Ensuite, là je pense que c'était moi qui était fatigué, mais y a certaines actions que j'ai du relire plusieurs fois pour les comprendre, ou certaines descriptions. Faudrait que je relise pour te dire lesquelles, parce que là, ma lecture date de quelques jours déjà. En tout cas, j'ai eu quelques bugs pendant la lecture de descriptions. ( @fatigue inside )

Ah oui, un autre détail. À un moment, tu parles des enfants taxés d'hérésie ... j'ai p'tet pas tout suivi mais pourquoi sont-ils considérés ainsi ? Après, on apprend qu'il y en a un qui a des ailes noires, et l'autre qui est difforme, mais je ne pense pas que ce soit à cause de ça car un des bébés est magnifique, un vrai "saint". C'est à cause de ce que s'apprête à faire ton personnage alors ? La répétition du mot hérésie par la suite semble confirmer cela mais en tout cas, sur le coup, ça ne m'a pas paru évident moi, et j'ai cherché quelques temps quand même une explication à l'emploi de ce mot Razz

Sinon, j'ai vraiment adoré la distorsion temporelle que tu décris, je trouve cela magnifique. Le truc qui m'a plu, c'est l'utilisation de terme de physique, presque scientifique et à côté, de terme plus religieux, attribuant ces faits à un malin, une personnalisation du temps sous forme d'un dieu presque ? Ca fait un contraste assez plaisant à lire en tout cas, et pas dérangeant.

Voilà. Après, concernant l'histoire, bah, on sait pas trop ce qu'il se passe si ce n'est que c'est la fin du monde. Le Puits ( d'ailleurs, j'ai trouvé ça bizarre de toujours mettre un 's' à la fin de Puits mais bon, la langue française est ainsi xD ) peut très bien les faire voyager dans le temps, dans l'espace, ou bien les envoyer complètement autre part. On saura dans la suite j'imagine. Même si tu ne laisses vraiment aucun indice, mis à part le fait qu'ils vont être sauf quoi.

DONC, ne prend pas ça mal hein, toutes ces critiques sont purement personnelles, et en lisant la critique des autres, tu ne peux que comprendre que ton récit est fabuleux. Moi-même je le trouve génial, mais comme tu te plaignais de pas avoir de trucs négatifs, je t'en donne. Laughing

A bientôt pour la suite j'espère. Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronose

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Ven 3 Aoû - 9:12

Je viens de dévorer la suite et sincèrement tu ne cesses de m'inspirer !

J'ai particulièrement apprécié la fin du prologue avec le fameux drame (je ne cite rien pour ne pas spoiler) mais ta façon de décrire la mort de ***** est juste vraiment trop originale et inattendue.

J'ai aussi constaté que par rapport à l'ancien Céleste, tu avais étoffé ta plume à un niveau que je n'avais pas réalisé plus tôt. (plus de souplesse, pour moins d'adjectifs laborieux et rébarbatifs qui cassaient un peu le rythme). C'était déjà bien par le passé, mais je vois que rien n'arrête l'ascension de ton talent, c'est remarquable.

En gros tu contrebalances un langage trop soutenu pour n'y laisser que le strict nécessaire. Un nécessaire qui fait de toi un redoutable romancier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   Ven 2 Nov - 20:31

Oh mon Amour, mon doux mon tendre mon merveilleux Amour... (♫)
En fait, Adri Chéri suffirait mais bon, j'aime bien ♥

Bref, nous voilà face à un problème de taille! Ferais-je un ou deux posts ? Et bien je ne vais pas te faire languir plus longtemps: tu n'auras qu'un seul post puisque les deux textes sont du même acabit. Mais là n'est pas le plus important, tu en conviendras. Je vais donc m'atteler à décortiquer tes petits textes!
Déjà, inutile de dire que j'ai adoré. De la première majuscule au dernier point. Je ne sais pas comment tu fais mais tu es l'un des rare à me transporter, que dis-je me transposer en à peine quelques mots. Tu maitrises divinement bien toute les subtilités de la langue et tu en joues (pendant que moi, je prend mon pied *Q*). Vraiment, tu as cette faculté immonde de rendre tout intéressant. Tu arrives à nous berner et ça, ça me plait. J'aime ne pas savoir à l'avance comment cela va se terminer, et on peut dire que je suis servie! Durant mes longues minutes de lecture (et oui Mamie avait pas ses lunettes...), je ne me suis pas ennuyé une seconde. En survolant le texte on peux se dire "Wouah pavé!" mais en fait, ça passe vraiment bien. Très rapidement durant la lecture, des questions nous viennent, tu parviens à nous faire passer du coq à l'âne sans difficultés, tu dynamises régulièrement et d'une main de maitre tout l'ensemble. Jamais non plus je ne cesserais d'admirer le véritable travail d'orfèvre que tu nous offres car tout s'imbrique à la perfection. Chaque action découle de la précédente avec une limpidité éclatante. Enfin bon, un vrai régale pour les yeux et un très bon début de chapitre in media res, parfaitement mené, qui nous plonge avec délice dans la pourriture du pouvoir et les murmures macabres. (Et Dieu que j'aime ça! Le glauque et le pourri te va merveilleusement au teint!). Les seuls bémols que je mettrais pour ce splendide commencement serait déjà la répétition un peu trop soutenu du porc qui mange et qui pose son os dans l'écuelle, la petite faute de présentation dans les dialogues (mauvaise couleur!), le mot 'cafouillage' qui ne colle pas au reste et pour finir: certains dialogues.
Ils sont bien sûr toujours aussi bon. Je n'aurais de cesse de te vénérer sur ce point là et tu le sais... Vraiment, c'est admirable. Cependant je trouve qu'à la fin, ton bourgeois mal éduqué manie un peu trop bien la parole... Du benêt on passe à un homme aux renseignements 'importants' pour le batard et dans sa façon de s'exprimer, on pourrait ressentir comme une espèce d'auto satisfaction. Comme s'il s'en glorifiait, à tel point qu'il adopte quasiment le même parlé que son interlocuteur. Vois-tu ce que je veux dire ?... Sinon il y a juste la longue tirade du Prince Bâtard qui me semble un peu irréaliste. On croirait une aparté fort théâtrale, bien sûr allègrement surjoué de la part de celui-ci. Peut être faudrait-il un peu édulcorer tout ça... Je te laisse voir et si tu as besoin que j'approfondisse, je le ferais avec plaisir!

En résumé, tu viens de me faire l'amour et j'ai aimé ça,
Je mouille d'impatience d'avoir la suite!
Ta dévouée Camelle, fan et refan ♥

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Danseurs de Sable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Danseurs de Sable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Le sable ça coooolle. [Pv Londo S.]
» Poussière et sable
» Aventure des mercenaires du sable
» Groupe #3 : Un grain de sable ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Archives, Contes et Légendes :: Les Romans :: Le Coin des Lecteurs-
Sauter vers: