Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Un culte inquiétant [commentaires]

Aller en bas 
AuteurMessage
Walgrim Grindal

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Un culte inquiétant [commentaires]    Mer 4 Avr - 17:19

Bonjour,

Si vous avez eu le courage de lire jusqu'au bout, dites le moi.
Ensuite, si vous avez des remarques ou autre, je serai ravi de les entendre.

Le prochaine chapitre devrait arriver bientôt, si j'ai le temps de l'écrire ( je suis en vacances bientôt, ça devrait le faire )

Le lien vers le texte : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusitane d'Akiléon

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Un culte inquiétant [commentaires]    Lun 9 Avr - 17:49

Allez hop je me lance !

Tout d'abord, en ce qui concerne le fond, l'histoire est vraiment captivante, et le suspense va en crescendo. J'ai sincèrement hâte de lire la suite, je trouve le chapitre III diabolique sur ce plan là !
Les descriptions sont très efficaces, on visualise bien l'univers ce qui aide à rentrer rapidement dans l'histoire.
Le texte est écrit d'une manière très "neutre" par rapport à ton personnage, tu décris ses émotions les plus "visibles" comme la fatigue, l'angoisse, la curiosité... Mais assez peu les sentiments un peu plus profonds de la magicienne. Par exemple, Jeyna trouve le décor de la demeure du vieillard inquiétant, mais mange ce qu'il lui donne sans se méfier le moins du monde. Préciser que c'est en raison de son naturel insouciant, ou de la confiance que lui inspire le vieil homme, par exemple, ferait d'autant plus entrer le lecteur dans l'histoire qui est déjà très prenante. Après, c'est peut être un choix d'opter pour une narration plus objective, éloignée du point de vue et du ressenti de ton protagoniste.
Enfin, j'avoue avoir été très agréablement surprise de lire le récit d'une magicienne, à l'exact opposé de ta brutasse d'orc, et de voir que tu maîtrises parfaitement cet univers très différent en nous y faisant si vite accrocher.

Concernant la forme, les phrases sont globalement efficaces pour nous faire rentrer dans ton histoire, ni trop courtes ni trop longues et alambiquées, la lecture est très fluide et c'est vraiment appréciable.
Il y a quelques fautes d’orthographe qui se sont nichées dans ton texte, dont une faute-lapsus qui m'a bien fait rire : " j'avais juste fin ", comme par hasard sur ton paragraphe de fin de chapitre, du coup on t'imagine bien derrière ton PC "allez, dernière phrases et c'est fini !" et hop, un p'tit lapsus, tu remplaces faim par fin. Bref, j'ai trouvé ça bien amusant, c'est pour ça que je le relève, mais la plupart des fautes sont discrètes et ne gênent en rien la lecture, à mon gout.
Le plus gros défaut de ton texte, selon moi, tient aux expressions employées un peu lourdes dans certaines phrases (que j'ai surtout relevées dans les deux premiers chapitres et très peu dans le troisième), qui plombent un peu la fluidité de l'ensemble. Sur certaines, il manque la négation (" je me souvenais plus trop ", " Tant qu'il me disait pas pourquoi ", par exemple). Autre exemple, dans "Au comptoir de l'auberge, il n'y avait plus personne. Il était sûrement parti (...) " on comprend très facilement à qui renvoie le pronom "il" mais ce serait plus correct au niveau de la structure du texte de nommer une fois la personne dans ton paragraphe avant d'utiliser le pronom (genre en écrivant "le tenancier").
Dernière critique, qui en fait est plutôt un avis personnel, tu utilises quelques phrases sans verbe conjugué dedans, comme " Je me rhabillai rapidement. Une simple robe à capuche en laine épaisse, pour ne pas quitter totalement la douceur apportée par l'épaisse serviette. Je laissai mes longs cheveux blancs tomber sur mes épaules, libres. ". Beaucoup de gens en utilisent dans leurs textes, beaucoup aiment cet effet de style, mais pour ma part j'ai un peu de mal avec. Sur ce point il faut avouer que c'est une pure question de gout.

Vivement la suite, c'est un peu comme un bon polar, devoir s'arrêter juste avant LA découverte quand l'histoire est aussi prenante, c'est franchement dur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Dusk

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Un culte inquiétant [commentaires]    Lun 9 Avr - 23:51

Bon, il serait temps qu'un jour je passe en premier, parce qu'avec un commentaire comme celui de Lusi juste avant je fais clairement ridicule. Elle critique si bien, chaque phrase est juste et elle pointe du doigt chaque parcelle du texte. Un style propre et net qui... Quoi ? Comment ça ce n'est pas une critique de la critique ? Ah oui, désolé.

Donc... Lusi s'étant occupée des deux premiers chapitres, et je n'ai rien à redire, si ce n'est que la lecture est tout simplement plaisante. Le chapitre deux est un peu mou mais comme je le disais, je sais à quel point il est difficile de mettre une ambiance, et ce passage est largement nécessaire pour nous plonger dans l'univers inquiétant qui sort de ta tête. Tout est là, et nous n'avons plus qu'à attendre que le spectacle commence. Ce qui est dans le troisième chapitre, ou du moins un bout.

Commençons par les quelques trucs qui m'embête un peu, sans plus, mais un peu quand même. Une phrase qui me semble bizarre en la lisant : " Ou en tout cas, ça y ressemblait à mes yeux de loin. ". Alors je ne sais pas vraiment pourquoi, mais elle te 'tilt' quand tu lis. Peut-être suis-je un peu fou, ou débile, voir les deux. Mais je n'aurais pas mis ça comme ça. "Ou en tout cas, ça y ressemblait à mes yeux de là ou j'étais." ou encore "Ou en tout cas, ça y ressemblait à mes yeux, de loin." m'aurait certainement moins fait buguer.

Ensuite " Il fallait que l'occupant de cette maison soit un peu naïve ou généreuse ". Encore une simple faute d'inattention qui n'est pas grave du tout, qui se règle en se relisant. ( J'me sens un peu con à dire des trucs comme ça, parce que je dois être le mec qui fait le plus de faute ici. ) et encore une pour la route : "Il devait y repenser jour après jour, le ressasser dans mon esprit" qui doit être " dans son esprit " je suppose.

Voilà, c'est finit pour les points noirs. C'pas grand chose hein ? Pour les bons côtés, Lusi à tout dit encore une fois. J'ai l'impression de me faire un bon polar en sentant le moment que j'attends le plus qui se rapproche. Jeyna fait un peu vite confiance il est vrai, et le vieillard se confie vachement vite, mais une fois que la discussion est lancée nous sommes dedans, et c'est du bonheur. T'as un talent que je n'ai pas, c'est celui de la description tu n'en fais pas des tonnes mais il suffit d'une lecture pour que le décors se monte comme une petite pièce de théâtre dans ma tête. Pas d'anicroche, une plume parfaitement mené dans ces situations là.

Que dire de plus donc, quand nous tenons là un bon rôliste qui nous agrippes dans son univers ? Quatre mots : J'attends la suite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgrim Grindal

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Un culte inquiétant [commentaires]    Dim 15 Avr - 23:01

Merci pour vos critiques.

Je prends bien évidemment compte des remarques négatives et même si ça ne se retranscrit pas dans les prochains textes, croyez bien que je fais ce que je peux pour améliorer tout ça.
Ensuite, je lis et relis avec plaisir les remarques positives. C'est ce qui m'encourage à continuer ce petit roman qui prend peu à peu forme, dans ma tête, et sur le papier. Merci de vos lectures attentives et de relever tout ça. J'apprécie, surtout venant de vous deux, grands rôlistes aussi, excellents plumes desquelles sortent des histoires tout aussi magnifiques.

Bref, tout ça pour dire :

Le chapitre quatrième, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vient d'apparaître par je ne sais quel miracle. Very Happy

Bonne lecture et j'espère que ça vous plaira tout autant que les précédents chapitres.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un culte inquiétant [commentaires]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un culte inquiétant [commentaires]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Archives, Contes et Légendes :: Les Romans :: Le Coin des Lecteurs-
Sauter vers: