Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Critique du nouveau-monde.

Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor Dusk

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Critique du nouveau-monde.    Sam 7 Avr - 22:09

Le sujet est ouvert, si vous avez des choses à en dire, c'est avec plaisir que j'écouterais ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelle Elwhang

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Ici et là

MessageSujet: Re: Critique du nouveau-monde.    Lun 9 Avr - 17:19

Mon chouchou d'amûr,

Je te propose une critique du plus général au plus précis si tu me le permets.
Déjà, j'aime beaucoup le choix du thème. Ce n'est pas courant qu'une personne qui s'adonne au fantastique passe au réaliste comme ça. Le plus souvent, ce sont des scènes de SF mais ce n'est aucunement le cas de ton texte. Déjà, bravo pour cette petite innovation. Et comme je le dis souvent, l'innovation paie bien. En effet, tu mènes bien ta barque, on sent que ce texte, tu l'as vécu dans ta tête. Tu as su nous le retranscrire.

Ensuite, je dirais que l'univers est bien retranscrit malgré des descriptions un peu courtes et pas très détaillée. Cela dit, ça ne gène absolument pas plus que ça, d'une, ça garde un espèce de mystère. De deux, ça évite les textes surchargés. Selon moi, tu pourrais un peu plus insister sur la description du cadre, de la maison notamment. Mine de rien, elle a quand même une place prépondérante puisque c'est le but de ton perso (j'entends par là de s'y rendre). Mais comme je le disais au début, c'est assez facultatif et très subjectif. Je pense que tu me connais assez pour savoir que j'aime les grosse tartines de descriptions, j'en mangerais à outrance si je le pouvais xD.

De plus, les dialogues sont très dynamiques et très bien mis en valeur bien que 'coulés' dans ton texte. Un mélange parfait entre narration et paroles, tes phrases interpellent de suite. Puis l'accent du paysan du fin fond de l'Amérique est tellement bien représenté... On s'y croirait vraiment. Le seul petit commentaire que je pourrais te faire c'est de faire attention. Tes dialogues sont vivants mais parfois un peu 'gros'. Là, ça reste très correcte mais on s'en qu'un petit rien pourrait faire passer du très bon au 'euh... Il nous fait quoi là ?'. Tu comprends ? Les dialogues de toute manière, c'est la chose la plus dur à maitriser et les tiens, malgré ça, sont particulièrement bon. En gros, mamie Cam chipote un peu mais ce n'est qu'un détail mineur. Le voile entre le probable et l'impossible est mince, ne tombe pas dans mes travers jeune Padawam ! (xD)

Enfin attaquons nous au reste. Je pense avoir à peu près tout dit. Il reste bien sûr des passages un peu bancals où on sent bien que tu n'es pas très sûr de toi mais quand bien même, ça reste très plaisant à la lecture. Je n'ai qu'une chose à dire: 'Court et ne te retourne sous aucun prétexte'. En clair, même si tu n'es pas sûr, tu t'en fous, tu le fais à ta sauce et je suis presque sûre que tes lecteurs seront transporter sans réellement attacher une importance à tel ou tel mot, à tel ou tel jargon. Si tu écris avec ton coeur, tu es invincible...

C'est pour cela, en conclusion, que tu es un demi-dieu!
Bravo encore, j'aime beaucoup,
Au plaisir de lire la suite,
Ta fidèle Cam, ta milice attitrée ☺

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce cénacle suce et gratte mes phalanges.
Comme une nourriture des anges.
Je ne veux pas partir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusitane d'Akiléon

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Critique du nouveau-monde.    Mar 10 Avr - 11:47

A mon tour !
* Se frotte les mains d'un air diabolique *

Alors, pour commencer, je dois dire que le contexte me plait beaucoup. Ayant dans mon top 3 des films cultes "le bon, la brute et le truand", et grande fan des randonnées équestres aux quatre coins du monde, le thème fait mouche d'office.

Ce que je trouve très amusant et extrêmement bien foutu, c'est que ton texte se lit justement comme on regarderait un western à la télé : il y a de longues descriptions détaillées qui rappellent les nombreux plans sans parole dans ces films, les dialogues qu'on a l'impression d'entendre, les personnages plutôt avares de bavardages...
Et je dois avouer que je suis vraiment surprise de te voir maîtriser un univers très différent de celui sur lequel je t'avais vu écrire jusqu'ici.

Mention spéciale pour les prénoms des personnages avec les petits clins d'oeil.

Je dois également avouer que de manière générale, je trouve les premiers post "poseurs de contexte" très ennuyeux, et je pense que la plupart des histoires s'en passeraient aisément (on lit un récit, on ne fait pas des cours de topographie !). Mais là, il faut reconnaître que la partie introductive se marie très bien avec l'univers de ton texte, ce qui une fois de plus n'est pas sans rappeler les western-spaghettis qui commencent souvent par une scène d'un bon quart d'heure avant que l'histoire stricto sensu ne démarre réellement. Et ce style, compte tenu du contexte, est vraiment plaisant.

En revanche, je ne suis pas grande amatrice de la mise en page du texte avec les dialogues intégrés dans les paragraphes, je préfère lorsque chaque ouverture de guillemets est précédée d'un retour à la ligne. Après, les goûts et les couleurs... ça ne se discute pas, et après tout c'est vraiment un détail...

Pour être un peu plus constructive, je trouve dommage que ta narration reste si éloignée du personnage. Par exemple, lorsqu'il apprend pour le Transcontinental, on sait qu'il reste "planté là" un petit bout de temps, sans que ce qu'il pense ne soit décrit.. Est-ce qu'il est en colère, abattu, triste, déjà nostalgique ... ? Même chose quand il cherche une auberge dans la ville, connaitre un peu plus ses états d'âmes, au moins les plus apparents, aiderait à davantage y accrocher. En effet, les dialogues dans ce contexte étant plutôt impersonnels (on a rarement vu John Wayne expliquer qu'il est très mélancolique car son cheval préféré a été volé...), pouvoir lire sous forme de description le ressenti de ton protagoniste aiderait à entrer dans cet univers. Ou pourquoi ne pas plutôt faire les descriptions davantage à travers les yeux du personnage, si tu ne veux seulement en suggérer les émotions et ressentis.

Concernant la structure des phrases et leur enchaînement, l'ensemble est fluide, la lecture est plaisante, le vocabulaire bien choisi pour recréer le contexte...
Cependant, il y a quelques phrases un peu maladroites. Par exemple : "Non pas que ces sous-hommes ne le méritaient pas, mais il n'y avait rien de mieux pour mettre le feu aux poudres et ébranler la présidence de Cleveland. Déjà que son appartenance à un parti démocrate ne l'avait pas aidé à se faire aimer du peuple." Je pense que trois points de suspension seraient préférable pour la deuxième phrase, qui écrite ainsi ne fait "pas finie", il manque la deuxième proposition après ton "déjà" ("déjà que (...), alors (...)"), le point la rend donc un peu lourde.
Enfin, il y a quelques répétitions surtout dans la deuxième partie (il ne me semble pas en avoir relevé dans la première), comme "Le chemin jusqu'à la tente du contremaitre était simple, une ligne droite dans un chemin boueux et noircis par la crasse." avec la répétition du terme "chemin".

Bref, tout ça c'est vraiment pour être tatillon, la lecture est vraiment plaisante, j'ai hâte de lire la suite (et laisse crever Walgrim s'il te plait) !

Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronose

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Critique du nouveau-monde.    Dim 2 Sep - 2:07

Alors Feo, je dois t’avouer que c’est une « première pour moi de te lire, du moins sur Céleste ». En effet, je ne lis personne sur le forum, sauf si d’une façon ou d’une autre, il parvient à susciter mon attention. Dans ton cas c’est par la contrainte, mais tu es pardonné vu que tu as pris la peine de me lire. Very Happy (ne prend pas au sérieux cette intro des plus puérils, Fu ! FU ! Fu ! Clin d’œil à Lamenoire xD)

Bon sérieusement cette fois....

Je ne sais pas si c’est ton domaine de prédilection, mais tu as réussi à me donner la sensation d’un Western Hollywoodien. Je dirais que ton point fort c’est ta façon de donner vie au dialogue et surtout à gérer les transitions entre « narration-dialogue-narration ». C’est quelque chose qui peut paraître anodin et pourtant loin de là.
Pour prolonger mon avis sur ce point, qui reste pour moi ton point fort donc, c’est que tu as pris le soin d’adapter le langage des contrées, on s’y croit vraiment, j’adore.

Les situations sont confrontées à une dure réalité que tu soulages par la pensée de ton personnage en y glissant une ironie qui parfait le décor. J’aime beaucoup l’humour passif des narrations et des réflexions personnelles de l’individu, une façon de donner vie qui reste efficace selon moi.

Si je dois juste te faire un reproche, c’est davantage au niveau du décor, soit trop pauvre, inexistant ou facultatif. Après ce n’est pas non plus à souligner à l’indélébile, parce que ça gène pas trop la lecture, mais je pense que tu si tu peaufinais ces passages tu obtiendrais quelque-chose d’encore plus agréable à lire.

Tu n’as pas usé d’un vocabulaire trop soutenu, truffé de métaphores et autres lyriques, ce qui est plutôt un choix adapté à l’univers qui n’a clairement pas besoin de cela. Tu as plutôt choisit une action franche et direct, avec quand même quelques subtilités que l’on peut ressentir avec grand plaisir.

Un petit point gênant mais qui n’est pas vraiment une faute en soit, c’est au niveau du pavé du chapitre deux, qui selon moi devrait être aéré par quelques espacements, mais là il ne s’agit que du domaine de la mise en page. Donc aller, je t’épargne. :d

Donc pour te donner ma conclusion, je dirais qu’on se laisse facilement prendre par ton histoire, ça crédibilité renforce l’immersion et les tournures sont plutôt efficaces et soignées. Tu pourrais peut-être poussé plus loin le vice de parfaire ton texte, mais bon il est déjà très bien comme ça, c’est juste à titre de chipotage. (Quoi que Espagbols, je vérifierais dans le dictionnaire mdr).
Dans l’ensemble tout est uniforme, il n’y a pas d’éléments gênants, tout va bien ensemble, ce qui donne une cohérence plaisante. Je souligne juste que la force de ton texte provient surtout de l’humour qui plane sur l’entièreté de l’histoire et m’a poussé à la curiosité de poursuivre, sourire aux lèvres. Smile





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique du nouveau-monde.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique du nouveau-monde.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Archives, Contes et Légendes :: Les Romans :: Le Coin des Lecteurs-
Sauter vers: