Forum RPG de fantasy médiévale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'avenir des peuples dépendra des peuples.
Le Peuple de l'Avenir, lui, dépendra de l'Avenir...
[Louise Abraham]

Par les Chutes ! Quand il fallait gagner une bataille,
l’Histoire ne retenait pas l’honneur.
L'Histoire retenait le vainqueur.

[Adriano Di Marechialo]

L'amer est l'écume du souvenir.
[Camiy Saint-Syr]

Ils me reprochent d’abuser de la crédulité des gens.
Pourtant, mon métier est semblable à celui du berger:
j’élève des moutons dans le but de les tondre…
[Ometeotl Jahar]

Il vaut mieux se retrouver devant des Orcs en colère plutôt que devant des nobles
et des politiciens.
Quand un Orc veut te tuer, il le fait savoir clairement
et, généralement, sous tes yeux.
[Barry Toothpick]

Miséricordieux, j’avalerai vos supplications, délices de ma victoire !
[Rubis Solime De Babaux]


Le proverbe "Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud" marche aussi avec les elfes...
[Walgrim Grindal]

Litanie de larmes, symphonie en pleurs majeurs.
Rater une mesure, repartir à zéro. Mélodie funeste.
Danse macabre, l’effleurer et puis s’en retourner pleurer.
Seul.
[Sheren]

Il suffit d’un seul regard
entre deux coups de hache et quelques têtes coupées
pour que leurs destins soient scellés à jamais.
[Kalea Grindal]

Ma soif de vengeance s’est tue dans un murmure :

Le silence…
[Cronose]

Le pire n'est pas de mourir, mais d'être oublié.

[Erwan D. Layde]

Il n'existe ni de mauvais, ni de bon,
Seulement des divergences d'opinion.
[Isarus]

La maîtrise d'une épée doit être apprise, exercée et maitrisée. Le jeune apprenti du forgeron ne commence pas
par forger une belle épée
pour le prince. L'apprentie tapissière ne tisse pas le tapis préféré de la reine
avec ses premiers fuseaux.
Ainsi, le rhéteur fait ses premiers discours à son miroir et le soldat se bat d'abord
contre un mannequin, et non contre son ennemi mortel.

[Maël Theirmall]

L'Harmonie passe aussi par la Diversité,
tel le ciel embrasé d'une soirée d'été.
[Laranith]

Un par un, il traîna les corps jusqu’à la falaise et les jeta à la mer afin de leur offrir une sépulture rapide...

Et afin de libérer la clairière de ces putrides émanations. La nature n’avait pas à contempler la folie des hommes.
Elle n’avait pas à supporter la barbarie des êtres qu’elle avait un jour engendré...
[Trucid]

Partagez | 
 

 Clamore et lacrimis monialis sancti Rosalina.

Aller en bas 
AuteurMessage
Rubis Solime De Babaux

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Clamore et lacrimis monialis sancti Rosalina.   Lun 9 Avr - 19:50

Le texte est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
S'il vous plait, faites des critiques constructives, merci Smile
(Si vous aimeriez lire la suite, faites me le savoir.)
Si vous avez des questions au sujet de la compréhension, posez-les moi (J'ai un style alambiqué parait-il Rolling Eyes )

♦️
♦️♦️♦️
♦️♦️♦️♦️
♦️♦️♦️♦️♦️
♦️♦️♦️♦️
♦️♦️♦️
♦️

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Laisse-moi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Dépecer ton corps d'homme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Te délester de ta fortune.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Jouir de l'effroi sur ton visage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Provoquer ta perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Dusk

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Clamore et lacrimis monialis sancti Rosalina.   Mar 10 Avr - 16:09

Donc, pour une fois je suis le premier.

Déjà, sujet intéressant qu'est la religion et la foi. Qui n'est pas réellement traité en profondeur dans ton texte, ajoutant une touche de paranormal. Passons tout de suite aux choses qui ne vont pas. Rien de bien dramatique, quelques termes d'ici de là, comme par exemple : "l’Église neuve". Alors je sais bien, c'est peut être ridicule mais dit comme ça dans la phrase, ça fait bête je trouve. J'ai du mal à lire église neuve d'un bloc. " Dans la nouvelle église " aurait été mieux je trouve.

Les dialogues maintenant, qui bloque un peu j'ai l'impression. C'est pas simple d'écrire un bon dialogue qui accroche le lecteur, et pas que celui là est mauvais, mais il vient trop vite en fait. Les actions sont très rapide et ton personnage passe de l'envie de le tuer à l'envie de le suivre dans un court laps de temps, ce qui me perd totalement. Je pense que si ça avait été un peu plus long, que tu avais jouée sur ce que pense ton personnage à ce moment là, le faire répondre avec réflexion, ça passerait tout seul. T'as un bon potentiel en tout cas, un truc que tu maîtrises bien, c'est la description. Quand tu parles de la rampe et des moisissures qui collent dessus, c'parfait. Avec ça on s'imagine bien la scène.

Je me demande quand même ce qu'il va se passer pour la suite, la fin donne envie à quelque chose en plus ou j'espère que tu traiteras certains aspect de la religion. Voila Mlle Rubis ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Clamore et lacrimis monialis sancti Rosalina.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PM] Retour aux sources *Rosalina & Tristan*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Céleste Fantaisie :: Dans les Grandes Bibliothèques :: Archives, Contes et Légendes :: Les Romans :: Le Coin des Lecteurs-
Sauter vers: